MOISSAC-BELLEVUE : village authentique
Mairie de Moissac-Bellevue

Compte rendu de la réunion publique du 17 juillet 2018 : Parc photovoltaïque

En introduction de la réunion, M. Jean Bacci, maire, puis M. Jean-Pierre Herriou, conseiller municipal, ont insisté sur la philosophie générale du projet qui répond à deux objectifs : dégager des ressources pour le budget de la commune et participer au développement des énergies renouvelables conformément à la loi. Enfin, l’accent a été mis sur l’aspect participatif : ainsi les Moissacais d’abord, puis les habitants de la Communauté de communes et enfin les personnes intéressées pourront investir dans ce projet innovant. A noter que notre partenaire Urbasolar a été choisi à l’issue d’un appel d’offres, entre autres parce qu’il offrait la possibilité de s’inscrire dans  cette démarche participative.

Enfin, M. Bacci a annoncé l’ouverture d’une enquête d’utilité publique qui se déroulera du 20 juillet au 20 août 2018,  une procédure importante et monsieur le Maire a d’ailleurs engagé chacun à y participer activement.  

La société Urbasolar a ensuite présenté le projet en détail. (Le document de présentation est consultable surplace en place.)

 

Questions

A  l’issue de la présentation, les élus et le prestataire Urbasolar ont répondu aux questions du public :

Q. Pour investir dans le parc photovoltaïque faudra-t-il être obligatoirement résident permanent à Moissac ?

R.  Les Moissacais seront bien sûr prioritaires, puis les habitants de la Communauté de commune pourront les rejoindre et enfin tous ceux qui seraient intéressés par ce projet. L’engagement se fera pour 5 ans renouvelables.

A noter que des communes ont déjà utilisé ce mode de financement, Flassans par exemple. Energie partagée offre cette possibilité.

Q. Au fur et à mesure du développement du photovoltaïque, qui est rapide, une production en forte croissance ne risque-t-elle pas d’entraîner une diminution de la rentabilité d’un tel investissement ?

R. Concernant notre projet, les tarifs de rachat par EDF sont bloqués pendant 20 ans, ceci grâce à notre passage devant la Commission de régulation de l’énergie (CRE) qui garantit précisément ces tarifs.

Q. Quelle est la durée de vie d’un parc photovoltaïque ?

R. Un parc dure au minimum 20 ans, certains sont installés depuis plus longtemps et fonctionnent toujours. Au bout de 20 ans, les panneaux peuvent être remplacés pour profiter des éventuelles nouvelles technologies.

Q. Où les panneaux seront-ils fabriqués ? La France rattrape-t-elle son retard dans cette fabrication ?

R. Ils seront assemblés en France par Total. A noter que leur bilan carbone est bon. La production française devra se développer en innovant pour devenir compétitive.

Q. Qui assurera la maintenance du parc ?

R. C’est Urbasolar qui assurera la maintenance préventive du site, pourra détecter les défauts de production, lancer les alertes de maintenance… A noter que l’absence de pièces mécaniques dans les panneaux allège fortement les contraintes de maintenance technique.

Q. Le gouvernement prévoit d’investir 3 milliards d’euros sur 3 ans. Comment ces sommes seront-elles réparties ?

R. En 2023 on prévoit d’atteindre une production de 18 à 20 000 mégawatts, ces investissements visent à atteindre cet objectif ambitieux, le détail des affectations n’est pas encore connu.

 

 

La procédure d’enquête publique

Lorsque les communes réalisent des aménagements, ouvrages ou travaux qui, en raison de leur nature, sont susceptibles de porter atteinte à l’environnement, 

ils sont obligatoirement soumis à enquête publique préalable. Cette procédure doit permettre de recueillir l’avis du public, de collecter toutes informations nécessaires,

de prendre en compte l’intérêt des tiers…

Généralement seules les personnes qui ont des objections, voire des oppositions, à formuler contactent le commissaire enquêteur. Mais l’avis, les compétences ou les

informations détenues par les citoyens favorables au projet ont également toute leur importance. Aussi n’hésitez pas à contacter le commissaire enquêteur

directement en mairie ou par courrier (adressé à la mairie) ou bien enfin par Internet sur le registre dématérialisé.

Les deux enquêtes en cours à suivre sur les liens suivants:

- Enquête publique pour le parc photovoltaïque

- Modification simplifiée du PLU